Vendredi 11 octobre à 19 h 1 rue Joseph Lyonnaz à Grenoble

Stalker (Сталкер)

est un film ouest-germano-soviétique réalisé par Andreï Tarkovski, sorti en 1979. Le scénario du film a été écrit par Arcadi et Boris Strougatski. C’est une libre adaptation de leur roman du même nom.

Le titre Stalker vient d’un terme anglais qui signifie « chasseur furtif et silencieux » (littéralement, chasseur à l’approche, rôdeur, ou traqueur).

Synopsis

Il existe une zone, lieu dont personne ne connaît la nature. A-t-elle été touchée par une bombe atomique ? Une météorite ? La venue d’extraterrestres ? Cette zone est crainte par tout le monde et cernée par la police. On ne peut y entrer : elle est considérée comme dangereuse. En son cœur, on dit qu’il existe un lieu, « la chambre », où tous les souhaits peuvent être réalisés. Des passeurs, nommés « stalkers », peuvent guider ceux qui tentent d’atteindre la zone…

Un écrivain et un professeur de physique sont parvenus à entrer en contact avec un stalker et décident de pénétrer dans la zone et de découvrir cette fameuse chambre. Ils ignorent que la zone suit ses propres règles, dont seul le stalker peut comprendre le sens. Ces règles contraignent le professeur et l’écrivain à révéler leur personnalité intime, ce qu’ils cachent au plus profond d’eux-mêmes.

Arrivés au seuil de la chambre, après avoir traversé de multiples obstacles ayant révélé les véritables intentions de chacun des protagonistes, le professeur et l’écrivain sont confrontés à une ultime crise existentielle : le professeur veut détruire la zone par crainte qu’elle ne tombe en de mauvaises mains (raison honorable qui cache en réalité un désir de vengeance personnelle) ; l’écrivain, dans son désir de retrouver une gloire perdue et ayant perdu foi en lui-même, finit par s’identifier au sacrifice du Christ.

Mais voici que les derniers masques tombent, y compris celui du stalker qui est peut-être tout simplement un truqueur, un superbe sophiste qui arrive à faire vivre, à faire ressentir dans le monde réel nos émotions, nos intentions les plus cachées… Ou alors le stalker ne serait-il pas un révélateur de l’âme, celui qui accompagne les hommes vers la révélation mystique ? Comment expliquer également les pouvoirs que détient sa fille, et pourquoi un oiseau disparaît-il subitement alors qu’il survole les trois hommes dans leur « quête ». Curieusement c’est le professeur, le rationaliste, qui perçoit dans le stalker le mystagogue et c’est l’écrivain qui perçoit le sophiste, le truqueur, dans le stalker.

Tout est-il donc inversé dans la zone ? Et qui est, en définitive, le stalker ? Le professeur, l’écrivain arriveront-ils à outrepasser cette dernière crise ? Arriveront-ils à pénétrer dans la chambre ?

Le film est tourné dans les environs de Tallinn en Estonie,

Bande annonce :

Fiche technique